fbpx

Ce matin, pas de course, pas de train à prendre aux aurores ni d’avion, pas de temples ou d’ancienne cité à visiter… On y va tranquille. La pause sur Chiang Mai est prévue pour quelques jours, on va se reposer…
Petit déjeuner au bord de la piscine, le temps de programmer la journée… Sur les conseils de nos compatriotes de la veille, aujourd’hui ce sera : Éléphant Jungle Sanctuary! Un parc pour éléphants où l’objectif est de sensibiliser aux travail forcé et acharné des éléphants à balader les touristes tous les jours. Ici ce sera, donner à manger, laver et recouvrir de boue les bêtes, le tout perdu dans la jungle tropicale thaïlandaise à environ 1h30 en voiture de la ville.
11h30, la voiture vient nous récupérer directement à l’hôtel, et en route pour les montagnes du nord. Le trajet nous laisse découvrir encore de nouveaux paysages (toujours aussi verts). Nous apercevons les montagnes qui se dessinent à travers les rizières et les champs de bananiers.

Nous arrivons au terme du voyage, et là, le camp situé en pleine jungle au milieu de nul part (les 15 dernières minutes s’étant faite sur un chemin de terre escarpé), dominé la vallée. L’endroit est vraiment dépaysant et incomparable aux autres sites visités jusqu’à présent.
Après un discours pro-éléphant, nous avoir demandé de revêtir des tenues dignes des plus grands dresseurs d’éléphants (non, la tenue n’était pas un choix !), et nous avoir présenté le programme des activités (bananes, bains, boue), c’est parti pour la rencontre avec les animaux! À la fois imposants et calmes, les voilà qui arrivent, trompes pointés en avant, direction nos mains remplies de bananes. Éléphants adultes, adolescents mais aussi nouveaux nés de quelques jours.
Après un moment bananes-photos-câlins, c’est parti pour le bain. En route pour le bassin. Une étendue d’eau en pleine jungle, ou nous devons plonger pour attendre que les éléphants nous rejoignent. Le sol est boueux, on s’enfonce. Les éléphants arrivent. L’objectif étant de les arroser le plus possible pour les laver… sympa, mais vite. Ensuite il faudra retourner près du camp, et plonger dans une marre de boue pour recouvrir le plus possible ces grosses bestioles. Cette fois ci ce sera sans nous… Des fois il faut savoir rester en retrait et regarder…(Et puis y’avait pas que de la boue…); Puis direction la douche. Heureusement!
Au final… on retiendra de cette expérience… que certaines choses dans l’idée sont intéressantes et attrayantes… Mais seulement dans l’idée… Dommage.
Ceci dit cela nous a permis de faire connaissance et de sympathiser avec 3 américaine « from New-York »! (Qui du coup ont partagé le même point de vue… On se sent moins seul…).
Retour à Chiang Mai, et repos à l’hôtel (enfin… à la piscine de l’hôtel… Un deuxième bain vaut mieux qu’une seule douche).

Ce soir on sort des cantines de quartier, direction le restaurant le Dash! En plein cœur de l’ancienne ville. Au Top ! À peine arrivés on re-croise les américaines de l’après-midi (Décidément !). L’occasion de dîner avec elles du coup ! (Bon ok, l’une d’elle parle français, et une autre a fait ses études 6 mois en France; Ce sera 45% anglais, 45% francais, et le reste… comme on peut!). Le resto, une vraie découverte. Les plats sont plus cher que ceux d’une carriole de rue, mais ils sont vraiment top et très copieux! La découverte du soir, le Khao Soy! Plat typique du nord de la Thailande, soupe de nouilles fraîches et croustillante, au poulet (ou à ce qu’on veut), un peu épicée (ou beaucoup selon), un pure délice ! C’est devenu un de nos plats favoris!
La soirée continue dans le quartier du night market, attablés à la terrasse d’un bar, groupe thaï en live reprenant des tubes pops actuels. Super ambiance. Chiang Mai marque des points !!