Direction la région de Ninh Binh

Au vue de la météo et des risques de pluie au nord, le choix d’aller découvrir la baie d’Halong terrestre aura gagné. Et après les quelques déception que nous avons eu avec la baie maritime, il faut que l’on se réconcilie avec le Vietnam.

Direction Tam-Coc, en plein cœur de la baie.

Après différents transferts de navettes et taxi, premier passage à l’hôtel au Tam Coc Palm House (lien ici) pour déposer les sacs et surtout faire connaissance avec nos 2 meilleurs amis pour les 3 jours à venir : Scooter 1 et Scooter 2 ! Après une brève présentation des coins à voir aux alentours par notre hôtelière, et la réservation pour notre prochain transfert pour la suite du voyage (ce sera train de nuit), c’est parti ! Nous voilà à la découverte de cette fameuse « baie ». Et là… Spectacle garanti ! À peine les premiers mètres entamés la paysage nous accueille à bras ouverts. Au milieu des rizières et des étangs de nénuphars apparaissent ces étranges pics rocheux, entre lesquels se mêlent les vendeurs ambulants aux chapeaux chinois à vélo et les animaux déambulant sur la route en toute liberté (chèvres, canards, buffle….)

Enfin ! Voilà le Vietnam que l’on attendait de découvrir depuis le début du voyage.
Au programme de l’après-midi, visite d’un site abritant plusieurs temple, cachés entre les roches, et petit tour dans les alentours, juste pour profiter du paysage. Un vrai sentiment de liberté.

Pagode de Bin Dinh et ancienne capitale de Hoa Lu

Deuxième jour, en route pour visiter le site de la plus grande pagode du Vietnam, à 30km de là. 30km de paysage tout aussi incroyable que la veille. Direction la pagode de Bai Dinh. Basé sur les vestiges d’un ancien site, les édifices ont finis d’être reconstruits en 2014… Autant dire que tout a l’air ultra moderne. 4km de couloir et de jardins nous attentent. Température extérieure, environ 37°C, ressenti 60 ! Heureusement la majeure partie du site se fait à l’ombre. Fin de visite puis direction Hoa Lu, l’ancienne capitale du Vietnam (en 900 quelque chose). Là, c’est plutôt l’inverse, il ne reste quasiment rien, si ce n’est 2 vestiges de temples, sans grand intérêt. Et en prime, on nous offre un orage. Quelle chance ! Ce sera l’occasion de s’arrêter manger et de reprendre des forces, l’après-midi s’annonce sportive.

La grotte Mua

Direction la fameuse grotte Mua. En soit, rien d’exceptionnel (en fait rien du tout même), mais ce qui vaut le détour, c’est la vue spectaculaire depuis son point de vue le plus haut, visible aux alentours par la présence d’une immense statue de dragon qui surplombe la montagne. Le seul hic, c’est qu’il faille grimper à flanc de rocher environ 500 marches. C’est parti pour environ 30 minutes d’ascension (je suis sûr qu’en réalité on a du mettre entre 1h et 2h – on était plus occupé à compter les marches façon compte à rebours). Et au final… We did it ! La vue panoramique sur toute la baie est juste incroyable. Mais qui dit montée, dit re-descente ! Et par le même chemin. Heureusement que nous sommes en scooter pour rentrer (grand respect pour ceux qui reprennent un vélo, pour ma part mes jambes tremblent toutes seules).

Les rivières de Tran Gan

Dernier jour à Tam Coc, ce soir départ en train de nuit pour Hué (ce qui nous nous permet de combiner transfert + nuit = temps + argent gagnés). Matinée découverte en barque sur la rivière Ngo Dong dans l’un des nombreux circuits de la région. Pour nous ce sera le site de Tran Gan (qui, au passage, à servi de décor pour les scènes du remake de King-Kong). 2h30 de balade entre les formations rocheuses, à se coucher (littéralement) dans la barque dans les passages de grottes, et à admirer les paysages et les temples. Seul petit hic, on avait réussi à partir tôt pour éviter la horde de touristes, mais on se fait vite rattraper par un groupe d’une dizaine de barques remplies de chinois (ou japonais ?). Au prochain arrêt, on les laisse partir en premier! Chose faite, on continue la balade, seuls, au milieu du cours d’eau. Bref instant de tranquillité. Il aurait fallu faire la visite à 7h pour avoir personne – et encore, la balade durant 2h30, nous n’y aurions pas échappé à la fin.

Pour l’après-midi, détente à la piscine (notre hôtel n’en ayant pas, il nous a suffit d’aller 100m plus loin, Chez Loan, pour profiter de la piscine d’un hôtel voisin).

Ce soir c’est départ pour Hué en train de nuit. Qui serons nos compagnons de cabines…?

Les 3 jours passés à Tam-Coc auront été les meilleurs jours depuis le début du parcours. Les responsables du HomeStay étaient adorables, les enfants essayaient de communiquer avec nous, et les dîners avec les autres visiteurs permettent de partager le repas (préparé maison – un délice) et d’échanger sur les parcours de chacun (et surtout de perfectionner notre anglais, notre américain, notre espagnol, ou notre langue des signes pour réussir à tous se comprendre). Et quand c’est l’hôtel qui te réserve tes billets de train, c’est encore mieux !

Tam-coc, vraie découverte, qui vaut mille fois sa grande sœur la baie d’Halong maritime.