fbpx

Départ 23h de France, et après le survol du désert et une escale de quelques heures à Dubaï, nous voilà arrivés à Manille. Heure locale, 22h ! Direction l’hôtel, Go Hotels. Une escale d’une nuit à Manille ? Il est parfait. Très proche de l’aéroport, une chaîne d’hôtels assez corrects, aux prix abordables… c’est donc LE bon plan pour passer la nuit à Manille entre deux avions. Ce qui est notre cas puisque le lendemain, décollage à 8h direction Cebu pour ensuite rejoindre l’île de Bohol ou Siquijor en bateau… Pour une première soirée, on la joue soft, direction le 7/23 et au menu, sandwiches triangles et chips…

Partis à l’aventure, le Go Hotels de Manille était notre seule réservation, le reste se fait directement sur place… Du coup un rapide coup d’oeil sur les possibilités de transferts, les horaires de bateau et les dispos des hôtels.

1er jour aux Philippines ! Réveil aux aurores et direction l’aéroport. Aujourd’hui, direction LES ÎÎÎÎÎLEEEES ! Par contre laquelle, aucune idée… A peine arrivés, et le temps de sauter dans un taxi (jaune / blanc, même combat, l’un compte une base + un tarif kilométrique et l’autre, à peu près pareil mais différemment…) et nous voilà à l’embarcadère pour réussir à attraper le premier bateau disponible…

Première surprise… N’ayant rien réservés à l’avance, et n’ayant pas très bien coordonnés nos transferts, le bateau à destination directe de Siquijor est déjà parti. Notre première destination sera donc Bohol, dans 3h… Parfait, ça nous laissera le temps de trouver un hôtel (un conseil, il aurait mieux valu passer la nuit à Cebu, pour réussir à attraper le premier bateau de la journée, et profiter pleinement de la journée).
Petite info, pour la suite du voyage, à savoir que nous tombons en pleines vacances chinoises, coréennes et sûrement thaïlandaises… Tous les hôtels sont complets !

Pour notre première nuit à Bohol, ce sera donc directement à Tagbiliran que nous resterons, au Bohol Tropics Resort (c’est le seul hôtel où il semble rester des chambres). En espérant réussir à trouver un hébergement plus au centre de l’île, vers les fameuses « Chocolates Hills »…
A peine arrivés au port, l’hôtel est à 2 minutes en tricycle. (tricycle ? LE moyen de transport aux Philippines pour se déplacer rapidement – équivalent du tuktuk thaïlandais). Au programme, repos du voyage et visite de la ville, l’occasion de se perdre dans les rues (qui s’avèrent très rapidement très vite envahies. MacDos, Burger King, Pizzas… on est pas vraiment dépaysés) avant de tomber face à LA « Cathedral of San Jose », principal point d’intérêt, un lieux de culte inévitable dans cette ville qui mérite votre visite, mais pas de là à faire un détour exprès si vous ne devez pas passer par Tagbilaran.

Pour notre premier repas, on tente l’expérience… Direction le Gerarda’s Place. Peut être l’un des restaus le mieux recommandé de la ville, pour ses spécialités locales. Go ! Au menu, Sisig de pork : une des spécialités culinaires philippine incontournable ! Selon la serveuse, dans le cochon tout est bon, selon l’expérience, difficile d’avaler sans se poser la question « qu’est ce qu’on est bien en train de manger là ? ». Le sisig est en réalité un méli-mélo façon hachis de porc fait avec les oreilles du cochon, les joues et le museau. (sans commentaire, on est là pour tout goûter).

Pour notre première soirée, expérience plutôt positive, malgré le manque de wifi (et ça c’est peu dire) et de facilité à trouver et réserver nos prochaines nuits… On verra demain…