fbpx

Jour 12 – Les îles du sud, découverte de Kho Phi Phi

Après le mini-van, le train, l’avion et le bus… Place au bateau ! 9h, départ pour l’île ou plutôt les îles de Kho Phi Phi parce que oui LES îles ! Phi Phi Don, la principale où se trouvent tous les hôtels. Et Phi Phi Ley, l’île inhabitée qui abrite les lagons et la célèbre « Maya Bay » (qui a servi de décor pour le film La Plage – pas vu – pas encore du moins). Temps de traversée estimé, environ 1h et temps de traversée réel, environ 2h. Super soleil, pas un nuage, mer calme et les îles qui se dessinent au loin… Du coup ce sera un passage autour de Phi Phi Ley avant d’arriver au port, et donc par la fameuse baie (détour d’environ 1h). Passage du bateau dans la baie vers 10h. Nombres de bateaux sont déjà sur place, environ 50 et nombre de touristes sont déjà sur la plage, trop! La baie est un véritable port d’attache car tous les tours opérators envoient leurs bateaux sur « l’île déserte ». Et en la contournant pour « take photos », c’est à peu près la même chose. En effet c’est devenu LE point de rendez-vous de tous les amateurs de plongée ou de snorkeling.

Arrivée à l’île de Phi Phi Don et sur un fond de décor paradisiaque, une déferlante de touristes venus pour la journée s’agitent dans tous les sens. Une vraie fourmilière car ils doivent rejoindre les différents Long Tail ou Speed Boat qui attendent dans le port et qui leurs serviront de navettes. Le temps de payer la taxe pour avoir le droit de descendre sur l’île (20bht, ça va! Et c’est censé être mis en place pour financer le nettoyage de l’île) et on retrouve Dylan & Marilyne qui nous attendent, direction l’hôtel.

Pour ça il faut traverser le « centre ville » plein de petites rues dans lesquelles s’enchaînent bars, salons de tatouage, stands de souvenirs ou organisateurs d’excursions. Les rues sont étroites, on passe à peine à 4 alignés, et on est en basse saison… sinon c’est 8 fois plus de personnes (!!!!). Ca doit faire petit.

Au passage on programme une sortie en mer pour visiter les principaux spots et à 4 se louer un Long Tail pour 3h de virée autour de Phi Phi Ley, on s’en sort plutôt bien. Nous n’avions pas envie de nous retrouver à 15 sur une barque et puis après tout, la tranquillité se paye… Juste le temps de manger en bord de plage et de découvrir (enfin) une des baies de l’île – on y est, ça y est ! Et direction le port pour rejoindre notre chauffeur de l’après midi.

Au programme rien d’original par rapport à ce qui est proposé un peu partout. Découverte de Monkey Beach, la grotte Viking, le Lagon Beach, un autre Lagon Beach et Maya Bay! C’est parti !
Première étape Monkey Beac et comme son nom l’indique, arrivée sur la plage, de nombreux singes nous attendent. Mais aussi d’autres bateaux et d’autres touristes. Le spectacle est à la fois drôle et triste car la plage est envahie de touristes cherchant à tout pris à faire la photo parfaite avec un singe. Bien que ces derniers s’amusent à s’agripper à leurs sacs pour leurs voler lunettes, chapeaux ou perches à selfie.

On s’attarde pas, et on file vers Phi Phi Ley pour le premier lagon. En chemin on passe devant la fameuse grotte Viking mais rien à voir avec les dis « Viking ». En effet il s’agit d’une grotte où les thaïlandais viennent récupérer les nids d’hirondelles pour ensuite les revendre aux chinois car qui en sont véritablement fan!

Pause dans le premier lagon et bienvenue au paradis! L’eau est bleu turquoise et les falaises de l’île s’élèvent directement à plusieurs centaines de mètres. Direct à l’eau et à certains endroits le fond est à 1m50, ce qui est plutôt rassurant (pour certains d’entre nous !). Et après quelques minutes à faire trempette et à réaliser où l’on se trouve, on remonte sur notre embarcation pour quelques mètres plus loin replonger mais cette fois-ci avec masque et tuba.

Et là, le spectacle sous l’eau est véritablement impressionnant car on se retrouve plongés au milieu de dizaines de poissons multicolores de toute sortes. Au sol des rochers et des oursins aux épines longues d’environ 50cm. On a un vraiment l’impression d’être dans l’aquarium de Némo. Pendant plusieurs minutes le spectacle est là !

Pour le deuxième lagon de l’île, ce sera pareil mais en mieux! Plus de poissons, plus de couleurs et presque personnes ! À ce moment là juste deux autres bateaux sont un peu éloigné et on se sent seuls sous l’eau.

On arrive à Maya Bay et ce sera un passage éclair ! Arrivés dans la baie et contrairement à ce qu’on a pu voir le matin, plus personne ! Elle devient immense car elle n’est là que pour nous! Malheureusement avec en souvenir tous ce que les visiteurs de la matinée nous on laissés… Plastiques, verres, détritus, ça flotte un peu partout et c’est bien dommage.

On nous propose de descendre sur l’île mais la taxe étant nettement plus chère que sur Phi Phi Don et en s’imaginant retrouver le sol dans le même état que l’eau, on passe notre tour. Donc retour au port !

Au retour, en repassant devant la plage des singes et n’ayant plus aucun bateau arrêté devant, on a la chance de faire une dernière halte. Et c’est à quelques mètres de la plage pour une dernière visite des fonds marins, et peut-être pouvoir s’en rapprocher. Mais manque de chance, la plage est bien gardée par une grande barrière d’oursins et il est donc impossible de passer.

Finalement l’après-midi aura été un véritable moment de découverte. Une première approche des îles de Kho Phi Phi façon « je t’en mets plein la vue ! Et c’est réussi ! ».

Le soir, ce sera restau en plein centre et l’occasion de rencontrer une canadienne, voyageant seule et finissant un road-trip de 6 mois en Asie. Finalement elle passera la soirée avec nous, armés de nos Buckets! (Des sceaux de plages dans lesquels sont préparés des cocktails (ou du moins des mélanges d’alcool). Sur la plage, une mini fool-moon party où plusieurs bars s’enchaînent; Musique, jongleurs de feux et body-paint-fluos sont là pour faire l’animation.

Première journée sur Kho Phi Phi qui se termine! On verra demain si on reste plus longtemps car il y a encore d’autres choses à découvrir…

Jour 11 – Direction les îles du sud, passage par Phuket

Départ de Chiang Rai au petit matin direction l’aéroport. L’occasion de traverser les fameux paysage du nord qui bordent la ville. En effet, cela n’a rien à voir avec le centre de Chiang Rai; Tant pis, ce sera pour une autre fois.
Décollage prévue avec VietJetAirline, apparement réputée pour avoir de nombreux retard sur ses vols… On fait le pari !
Pari tenu, ce sera décollage à l’heure, vol sans secousse et atterrissage dans les règles. La vue en arrivant au dessus le l’île laisse entrevoir les différents archipel autour qui ressortent de l’eau. Et en comparaison à ce que l’on a pu voir sur le « continent », ici c’est Bleu ! Tout est bleu ! Trop de bleu !
Phuket ! La plus grande île de Thaïlande ! Réputée pour ses plages et ses hôtels… et ses touristes ! Et ça se voit ! À peine sorti de la zone des bagages que l’on voit apparaître une multitude de stand pour réserver des taxis, des voitures avec chauffeur, des bus ou des cars pour desservir toute l’île. Et se rajoute les différentes compagnies qui proposent des excursions, des animations, ou des trajets pour rejoindre les différentes îles à proximité. En bon touristes que nous sommes, nous voilà notre taxi réservé direction Phuket City, avec notre billet pour rejoindre les îles de Kho Phi Phi. Malheureusement nous arrivons trop tard pour attraper le dernier bateau, ce sera donc une nuit sur l’île de Phuket, à Phuket Town!
Et mise à part les dizaines de publicités ventant les shows Ladyboy, les sorties en mers, les excursions sur les îles, les baptêmes de plongées, ou les tours de magie d’un singe… il n’y a pas grand chose à voir sur le trajet. Le chauffeur en profite au passage pour essayer à son tour de nous vendre un package ou un ticket pour les îles…
L’hôtel est dans le centre. Autour pas grand chose. Des rues, des centres commerciaux, des magasins fermés… Ca laisse peu d’espoir pour la suite. Après 10 jours de Pad Thaï, Khao Soy et autre thaïlandaiseries, ce sera un bon vieux MacDo ! Et puis on préfère pas s’aventurer dans une quelconque échoppe, demain on a 2h de bateau qui nous attendent, ce serait dommage de les passer la tête par dessus bord !

Phuket Town, sans grand intérêt. Ce sera juste une étape-hôtel. L’île doit être intéressante, mais sûrement pas la ville !
Demain direction les îles de Kho Phi Phi, on y retrouve les deux français rencontrés dans le nord (c’est que vraiment on les a trouvé sympa! Et ça, ils nous ont pas forcé à l’écrire!)

Jour 10 – Et plus au nord, une journée à Chiang Rai

Étape prévue au dernier moment, c’était pendant notre deuxième passage à Bangkok (pause aéroport avant Sukhothai) que nous avons décidé de faire un saut par Chiang Rai. Ou plutôt un vol, puisque pour redescendre dans les îles, il était plus intéressant de remonter à limite nord du pays, plutôt que de repartir de Chiang Mai.
Départ tôt le matin, pour rejoindre la gare routière où nous devons retrouver Kadie, miss French New-York, qui a décidé de se joindre à nous pour cette étape. Partis en retard et avec beaucoup de circulation, nous arrivons à la gare routière au pas de course, le bus doit partir dans 30 minutes et nous n’avons pas les billets… Et en pleine course au milieu des cars, « Freeze », personne ne bouge ! 8h. À l’identique de la scène de la veille, une minute de « 1, 2, 3 soleil! » Sur un fond d’hymne national avant de reprendre la vie normale. Mauvaise nouvelle, tous les bus sont complets, prochain départs dans 2h… Qu’à cela ne tienne, on entendra dans un café. 10h30, départ pour Chiang Rai.

Cette fois-ci pas de bus gouvernemental (comme pour notre trajet Sukhothai-Chiang Mai), mais un « GreenBus », compagnie privée d’autocars. 3h de route au milieu des montagnes et des rizières dans un confort à l’égal des compagnies aériennes. Boisson et collation offerte, siège inclinable en position allongée.. et tout ça pour 220 bahts ! (À savoir que 1€ = 40Bht, je vous laisse faire le calcul… – Ok, ça fait 5,50€!). Les paysages sont magnifiques! Complètements différents de ceux déjà traversés, et toujours aussi verts ! Arrivée à Chiang Rai, au Nord-Nord de la Thaïlande, nous sommes surpris par une chaleur inattendue! Préparés à une baisse des températures, d’autant que la période à laquelle nous sommes est censée être la saison des pluies, c’est tout le contraire! Le temps de trouver un taxi (ou plutôt un Uber, ici aussi ça marche!) et direction l’hôtel.

On repart aussitôt ! Pause repas et en route pour visiter le Wat Rong Khun, le célèbre temple blanc. Le très célèbre « bizarre » et « intriguant » temple blanc. Construit pour honorer et glorifier à la fois le bouddhisme et le roi de Thaïlande, il n’a été construit qu’à la fin des années 90, dans un style, baroque roccoco asiatique, mêlant à la fois les symboles de la religion, mais aussi de la pop culture actuelle. Où comment retrouver Batman et Captain America à côté de Bouddha… C’est un peu le Disneyland du bouddhisme tout ça…

Fin de la visite, on repart visiter un temple plus authentique. Celui ayant auparavant accueilli le fameux bouddha d’émeraude (que l’on avait vu le premier jour à Bangkok, au Palais Royal). L’occasion de déambuler dans un mini (mini mini) jardin tropical et de tomber sur une cérémonie de méditation des moines résidant ici. Puis direction le « night bazar of Chiang rai ». C’est un comme à Chiang Mai (mais en version miniature, vraiment miniature). Un marché nocturne, des stands, de la bouffe, et une grande esplanade regroupant différents restaurateurs à emporter et à manger sur une des tables libres.

Çe sera « Hot Soup » façon fondue thaïlandaise dans un pot en terre cuite sur braises. Et ce sera surtout notre première grosse pluie. Il était temps! Nous avions déjà eu quelques gouttes ou vu des sols mouillés, mais rien de très significatif… Là on est servi! Heureusement que nous sommes abrités. 2h de pluie non stop façon je rattrape le temps perdu. Au moins ça rafraîchit (un peu). On profite d’une petite baisse pour vite rentrer à l’hôtel avant de finir noyé au milieu des tempuras de crevettes.

Finalement Chiang Rai, mise à part ce que l’on a pu visiter, il n’y a pas grand chose à voir dans la ville même. Les campagnes alentours semblent plus intéressantes. Dommage que nous n’ayons pas plus de temps pour le vérifier.
Demain matin, départ vers les îles du sud et direction Phuket!

Jour 9 – Aujourd’hui, on cuisine Thaï!

Aujourd’hui, on cuisine! Avant notre départ (oui parce qu’on gère un peu au jour le jour les hôtels et les activités, mais il y’a certains trucs que l’on a quand même repéré en avance…) nous sommes tombés sur le site internet (comme quoi c’est bien internet!!) d’un cours de cuisine thaï aux abords de Chiang Mai, donnés en français! Et c’est le seul! Autant dire… on a déjà hâte d’y être !

En route vers Khroua Baan Thai Cooking Class

Ils viennent donc nous récupérer dès 8h à l’hôtel et direction l’atelier de cuisine. Dans la voiture une autre française (qui n’étais au courant de rien, ni des cours en français, ni du concept… à se demander ce qu’elle faisait là; Anyway! – Ça c’est à force de parler anglais à longueur de journée, on commence à penser anglais….).

On arrive, et « Tonton Yves » nous accueille, à bras ouvert, souriant et heureux de nous recevoir. Ce sera chez lui que tout va se passer. Yves est marié à Pook, thaïlandaise pure-souche, et ensemble ils ont montés le concept de cours de cuisine façon master chef, mais en français! La journée débute donc par une présentation des produits de base de la cuisine thaï, des épices, des herbes, des légumes, des racines… De quoi en apprendre sur un peu tout, et d’échanger à la fois les bons plans des biens-faits des produits, mais aussi des bons plans à faire sur Chiang Mai! (Tant qu’à faire!!)

Ensuite c’est Pook qui prend le relais. Petite bonne femme d’environ 1m40, fine comme une brindille, mais surnommée « le dragon »! Elle ne parle pas parfaitement français mais suffisamment pour qu’on la comprenne. Le moment est dans l’échange et le partage, alors on communique en français, en anglais et même en thaï; l’occasion de nous enseigner en plus des cours de cuisine, quelques phrases utiles.

Chacun son plan de travail, chacun son feu de cuisson et les produits ont déjà été préparés et coupés ! Il ne reste plus qu’à nous concentrer sur la cuisine!
Au menu aujourd’hui! Pâte de piment, soupe de vermicelle et poulet, boulette de poulets croustillantes au piment, salade de papaye, riz sauté aux crevettes, poulet sauté à la pâte de piment et riz gluant à la mangue! En avant pour 4h de cuisine! On coupe, on cisaille, on effeuille, on pilonne, on fait mijoter… Tout le cours se passe dans la bonne humeur et le plaisir. Et surtout nous ne sommes que 3! Par rapport aux autres cours de cuisine proposés dans les guides (pour ne pas nommer une nouvelle fois le Routard!) où ils sont entre 15 et 20 personnes; Ici ça se passe comme à la maison! Et puis de toute façon on est « à la maison » ! C’est vraiment un des meilleurs moments que l’on ai pu passer depuis notre séjour.

Et une fois les plats terminés… on passe à la dégustation! Et là… il faut tout manger! Un véritable banquet, pour 3! On y arrive! Et puis c’est tellement bon! (Après tout, c’est nous les cuisiniers du jour!).
Petite pause, l’occasion d’échanger avec « Tonton ». Super, on a nos plans pour ce soir !
Et retour derrière les fourneaux, on termine avec le riz gluants au lait de coco et à la mangue! L’incontournable en Thaïlande! Et pour info… d’une simplicité absolue! Le plus dur, trouver de bonnes mangues! Alors ici, ça va, mais de retour en France… Ca risque de se compliquer un peu.

Le cours se termine avec la remise des diplômes ! Et c’est la mère de Pook qui est là pour nous remettre notre diplôme de Master Chef made in Thaïlande ! Avec en prime un livre de recettes (une vingtaine quand même) dont les recettes que l’on a préparé ! Super cadeau! Et petite attention, le détail qui fait toute la différence : notre nom écrit en thaïlandais et une photo pour le personnaliser !
Jusqu’au bout ce sera parfait! Le temps de dire au revoir et « Tonton » nous ramène à l’hôtel.

Super moment qui vaut vraiment le coup ! Nous les avions directement contacté depuis leur page Facebook :
Khroua Baan Thai Cooking Class
Pour un cours de cuisine ( 4 plats cuisinés) il faut compter environ 2370 bahts pour 2 personnes (soit environ 60€).

Sunday market et Khao Soy

Pour ce soir, sur les bons conseils de la journée, on file droit vers le « Sunday Market ». Alors c’est comme le « Saturday Market », mais en beaucoup plus grand !! Il s’étend sur une majeure partie de l’ancienne ville. L’occasion de retrouver Kadie (l’américaine from New York qui parle français, que l’on avait rencontré aux éléphants). On déambule. Ce qu’il ne faut surtout pas manquer, c’est l’hymne national de 18h, et quoi de mieux que d’être au milieu d’une foule de personne. Le principe est simple. À 18h, et pendant 1 minute, l’hymne national en hommage au roi (on le vénère presque autant que les dieux) retentit dans toutes les villes de Thaïlande. Et pendant une minute… Freeze! Personne ne bouge. Les thaïlandais restent immobiles le temps que l’hymne se termine. Et autant dire que si quelqu’un bouge… De une, on voit que lui, et surtout il est très mal vu de ne pas respecter cette tradition. Et ça, deux fois par jour! À 8h et 18h. Et c’est la loi! À vivre, c’est à la fois impressionnant et respectueux !

On continue notre promenade pour finalement, atterrir de nouveau au Dash! Le restaurant dans lequel on avait passé notre première soirée. Khao Soy pour tout le monde. Et épicé force 5 pour certain! À en pleurer! Mais enfin un vrai plat épicé depuis le début de notre séjour!

Et toujours sur les conseils du jour, la soirée se termine en plein quartier des « bars à filles », dans un bar spécialisé en Ladyboy! Le patron, un ami de « Tonton Yves », tient l’établissement. Elles (ils?) n’ont d’yeux que pour nous. Bon faut dire qu’on est les seuls clients! On pourra dire : « j’ai joué à puissance 4, sur le comptoir d’un bar en Thaïlande ! ». Le défi, jouer une partie de puissance 4 contre une des ladyboys, et le perdant offre une tournée… Autant dire qu’elles sont imbattables !

Demain, départ pour Chiang Rai!

Jour 8 – Chiang Mai, visites des temples et de la ville

Les accumulations des premiers jours et l’enchaînement des visites (4 villes en 7 jours quand même…), ce matin ce sera un levé tardif, et p’tit dej toujours au bord de la piscine – Pancake banane miel et assiette de fruits.
Puis direction la vieille ville. Quelques temples sont mis principalement en avant, mais en réalité à chaque coin de rue on retrouve un temple bouddhiste à visiter. Ils sont véritablement différents de ceux de Bangkok ou Kanchanaburi.

Les intérieurs sont plus chargés de motifs ou de fresques murales. Dans certains, des prières écrites sur des papiers colorés, et suspendues au plafond, s’agitent selon l’inclinaison des ventilateurs. Hormis le bouddha en fond de temple que l’on retrouve, d’autres représentations sont placées à l’entrée de chaque temple, symbolisant différentes positions. Chacune de ces positions étant associée à un jour de la semaine, les habitants viennent déposer des pièces au bouddha qui est représente son jour de naissance.

Au fil des temples, on se perd dans les rues de la ville. L’ambiance est vraiment différente de celles que l’on a déjà pu visiter. Chiang Mai est la deuxième plus grandes villes de Thaïlande mais il n’y a pas la même sensation qu’à Bangkok. La ville n’est pas (encore) envahie de building. Et surtout la température n’est pas la même. Fini les grosses chaleurs et le temps humide. C’est vraiment une ville que nous apprécions.

Le temps de visiter plusieurs temples. Le reste de la journée sera dans la piscine de l’hôtel.

Le soir, direction le « Saturday Market »; Le marché est situé à l’extérieur de l’ancienne ville, et est envahie de marchand d’objets locaux, de vêtements et de nourritures. Il s’étend sur plusieurs centaines de mètres le long d’une rue, ainsi que dans les artères adjacentes. Dans le même esprit que le « Night Bazar », mais les vendeurs sont différents. On passera la soirée sur le marché. L’occasion de faire du repérage en souvenirs, et de goûter de nouvelles préparations – Boulettes de patates douces, khao soy à emporter (pas aussi bon que celui de la veille, mais on retrouve toutes les saveurs, c’est top !) ou omette vegan.

#6 – Jour 7, 8 & 9 : 3 jours à Chiang Mai

Ce matin, pas de course, pas de train à prendre aux aurores ni d’avion, pas de temples ou d’ancienne cité à visiter… On y va tranquille. La pause sur Chiang Mai est prévue pour quelques jours, on va se reposer…
Petit déjeuner au bord de la piscine, le temps de programmer la journée… Sur les conseils de nos compatriotes de la veille, aujourd’hui ce sera : Éléphant Jungle Sanctuary! Un parc pour éléphants où l’objectif est de sensibiliser aux travail forcé et acharné des éléphants à balader les touristes tous les jours. Ici ce sera, donner à manger, laver et recouvrir de boue les bêtes, le tout perdu dans la jungle tropicale thaïlandaise à environ 1h30 en voiture de la ville.
11h30, la voiture vient nous récupérer directement à l’hôtel, et en route pour les montagnes du nord. Le trajet nous laisse découvrir encore de nouveaux paysages (toujours aussi verts). Nous apercevons les montagnes qui se dessinent à travers les rizières et les champs de bananiers.

Nous arrivons au terme du voyage, et là, le camp situé en pleine jungle au milieu de nul part (les 15 dernières minutes s’étant faite sur un chemin de terre escarpé), dominé la vallée. L’endroit est vraiment dépaysant et incomparable aux autres sites visités jusqu’à présent.
Après un discours pro-éléphant, nous avoir demandé de revêtir des tenues dignes des plus grands dresseurs d’éléphants (non, la tenue n’était pas un choix !), et nous avoir présenté le programme des activités (bananes, bains, boue), c’est parti pour la rencontre avec les animaux! À la fois imposants et calmes, les voilà qui arrivent, trompes pointés en avant, direction nos mains remplies de bananes. Éléphants adultes, adolescents mais aussi nouveaux nés de quelques jours.
Après un moment bananes-photos-câlins, c’est parti pour le bain. En route pour le bassin. Une étendue d’eau en pleine jungle, ou nous devons plonger pour attendre que les éléphants nous rejoignent. Le sol est boueux, on s’enfonce. Les éléphants arrivent. L’objectif étant de les arroser le plus possible pour les laver… sympa, mais vite. Ensuite il faudra retourner près du camp, et plonger dans une marre de boue pour recouvrir le plus possible ces grosses bestioles. Cette fois ci ce sera sans nous… Des fois il faut savoir rester en retrait et regarder…(Et puis y’avait pas que de la boue…); Puis direction la douche. Heureusement!
Au final… on retiendra de cette expérience… que certaines choses dans l’idée sont intéressantes et attrayantes… Mais seulement dans l’idée… Dommage.
Ceci dit cela nous a permis de faire connaissance et de sympathiser avec 3 américaine « from New-York »! (Qui du coup ont partagé le même point de vue… On se sent moins seul…).
Retour à Chiang Mai, et repos à l’hôtel (enfin… à la piscine de l’hôtel… Un deuxième bain vaut mieux qu’une seule douche).

Ce soir on sort des cantines de quartier, direction le restaurant le Dash! En plein cœur de l’ancienne ville. Au Top ! À peine arrivés on re-croise les américaines de l’après-midi (Décidément !). L’occasion de dîner avec elles du coup ! (Bon ok, l’une d’elle parle français, et une autre a fait ses études 6 mois en France; Ce sera 45% anglais, 45% francais, et le reste… comme on peut!). Le resto, une vraie découverte. Les plats sont plus cher que ceux d’une carriole de rue, mais ils sont vraiment top et très copieux! La découverte du soir, le Khao Soy! Plat typique du nord de la Thailande, soupe de nouilles fraîches et croustillante, au poulet (ou à ce qu’on veut), un peu épicée (ou beaucoup selon), un pure délice ! C’est devenu un de nos plats favoris!
La soirée continue dans le quartier du night market, attablés à la terrasse d’un bar, groupe thaï en live reprenant des tubes pops actuels. Super ambiance. Chiang Mai marque des points !!