fbpx

Étape prévue au dernier moment, c’était pendant notre deuxième passage à Bangkok (pause aéroport avant Sukhothai) que nous avons décidé de faire un saut par Chiang Rai. Ou plutôt un vol, puisque pour redescendre dans les îles, il était plus intéressant de remonter à limite nord du pays, plutôt que de repartir de Chiang Mai.
Départ tôt le matin, pour rejoindre la gare routière où nous devons retrouver Kadie, miss French New-York, qui a décidé de se joindre à nous pour cette étape. Partis en retard et avec beaucoup de circulation, nous arrivons à la gare routière au pas de course, le bus doit partir dans 30 minutes et nous n’avons pas les billets… Et en pleine course au milieu des cars, « Freeze », personne ne bouge ! 8h. À l’identique de la scène de la veille, une minute de « 1, 2, 3 soleil! » Sur un fond d’hymne national avant de reprendre la vie normale. Mauvaise nouvelle, tous les bus sont complets, prochain départs dans 2h… Qu’à cela ne tienne, on entendra dans un café. 10h30, départ pour Chiang Rai.

Cette fois-ci pas de bus gouvernemental (comme pour notre trajet Sukhothai-Chiang Mai), mais un « GreenBus », compagnie privée d’autocars. 3h de route au milieu des montagnes et des rizières dans un confort à l’égal des compagnies aériennes. Boisson et collation offerte, siège inclinable en position allongée.. et tout ça pour 220 bahts ! (À savoir que 1€ = 40Bht, je vous laisse faire le calcul… – Ok, ça fait 5,50€!). Les paysages sont magnifiques! Complètements différents de ceux déjà traversés, et toujours aussi verts ! Arrivée à Chiang Rai, au Nord-Nord de la Thaïlande, nous sommes surpris par une chaleur inattendue! Préparés à une baisse des températures, d’autant que la période à laquelle nous sommes est censée être la saison des pluies, c’est tout le contraire! Le temps de trouver un taxi (ou plutôt un Uber, ici aussi ça marche!) et direction l’hôtel.

On repart aussitôt ! Pause repas et en route pour visiter le Wat Rong Khun, le célèbre temple blanc. Le très célèbre « bizarre » et « intriguant » temple blanc. Construit pour honorer et glorifier à la fois le bouddhisme et le roi de Thaïlande, il n’a été construit qu’à la fin des années 90, dans un style, baroque roccoco asiatique, mêlant à la fois les symboles de la religion, mais aussi de la pop culture actuelle. Où comment retrouver Batman et Captain America à côté de Bouddha… C’est un peu le Disneyland du bouddhisme tout ça…

Fin de la visite, on repart visiter un temple plus authentique. Celui ayant auparavant accueilli le fameux bouddha d’émeraude (que l’on avait vu le premier jour à Bangkok, au Palais Royal). L’occasion de déambuler dans un mini (mini mini) jardin tropical et de tomber sur une cérémonie de méditation des moines résidant ici. Puis direction le « night bazar of Chiang rai ». C’est un comme à Chiang Mai (mais en version miniature, vraiment miniature). Un marché nocturne, des stands, de la bouffe, et une grande esplanade regroupant différents restaurateurs à emporter et à manger sur une des tables libres.

Çe sera « Hot Soup » façon fondue thaïlandaise dans un pot en terre cuite sur braises. Et ce sera surtout notre première grosse pluie. Il était temps! Nous avions déjà eu quelques gouttes ou vu des sols mouillés, mais rien de très significatif… Là on est servi! Heureusement que nous sommes abrités. 2h de pluie non stop façon je rattrape le temps perdu. Au moins ça rafraîchit (un peu). On profite d’une petite baisse pour vite rentrer à l’hôtel avant de finir noyé au milieu des tempuras de crevettes.

Finalement Chiang Rai, mise à part ce que l’on a pu visiter, il n’y a pas grand chose à voir dans la ville même. Les campagnes alentours semblent plus intéressantes. Dommage que nous n’ayons pas plus de temps pour le vérifier.
Demain matin, départ vers les îles du sud et direction Phuket!