fbpx

Petit déjeuner face au jardin de l’hôtel et et en route pour l’ancienne cité de Sukhothai à bord de nos véhicules de courses (c’est presque à se demander si les vélos tiendront d’ici la fin de la matinée…).
L’hôtel est à quelques centaines de mètres de l’ancienne cité, 10 minutes à vélo suffisent pour y arriver. Le temps de rentrer dans le parc, il est tôt et il n’y a encore pas beaucoup de touristes, et là… La magie opère. Les ruines des temples de l’ancienne cité apparaissent….
Le spectacle paraît irréel et hors du temps. Les pierres des anciens édifices sont posés là, au milieu des jardins et des bassins. Les bouddhas assis, depuis déjà plusieurs siècles semblent à peine endormi, en tailleur les mains posées sur les genoux. On oserait à peine faire du bruit de peur de les déranger.
Le premier temple, le Wat Mahathat, est le temple principal de Sukhothai. La visite de ce site se fait à pied, déambulant sur les traces des anciens, dominés par les bouddhas assis, gardiens du lieux. Le temps de faire le tour du site, et de récupérer nos vélos et nous arpentons le reste du parc. D’autres vestiges de temples sont dispersés, faisant face au principal. Les bouddhas, acteurs principaux du parc, semblent nous observer dans nos déplacements. Les touristes commencent à arriver sur le site. Il est temps de partir! Vite!
Direction le temple Wat Si Chum. Il est situé à quelques minutes en vélo du site principal, ce qui nous permet de passer devant d’autres temples. Sur le site du Wat Si Chum, pas grand chose. Juste quelques vestiges d’anciennes colonnes, et un bloc de briques d’une quinzaine de mètres de haut qui ne laisse rien deviner de ce qu’il pourrait abriter. Passés les premières pierres, et face au portes de l’édifice apparaît la silhouette d’un immense bouddha assis en tailleur , une main posée sur ses jambes, une autre sur son genoux. En entrant dans le temple, la statue prend toute sa dimension. Le bouddha de près de 10m de haut apparaît gigantesque, protégé dans une enceinte. Il s’impose et semble encore veiller sur l’ancienne cité, à l’abris des regards.

le mieux est vraiment impressionnant. Il règne encore une atmosphère particulière sans doute liée aux anciennes pierres encore présentes et aux bouddhas gardien du mieux. Une véritable découverte dans le Top des lieux visités depuis notre arrivée. Magique!

La chaleur commençant à se faire ressentir (et la fatigue aussi) on décide de rentrer à l’hôtel. Au passage, nous en profitons pour modifier l’heure de départ prévue en bus pour Chiang Mai, ça qui nous fera gagner 2h sur notre arrivée dans le nord. En attendant, le départ, on profitera (enfin!) de la piscine de l’hôtel.

12h, départ pour Chiang Mai, le temps de trajet est d’environ 4h. Un peu long, on en profitera pour dormir… Ne jamais prendre pour acquis les trajets en bus de la compagnie du gouvernement… La navette qui devait relier Sukhothai à Chiang Mai a semble-t-il eu l’idée de desservir l’ensemble des villes comprises dans un rayon de 50km autour de son axe principal. Plié en 4 pour supporter le trajet et trouver des positions plus ou moins confortable pour voyager (mais dans le cas là, ce serait moins que plus…), et 6h30 de route plus tard, nous arrivons ENFIN à destination. IN-TER-MI-NA-BLE. On trouve un tuk-tuk, direction l’hôtel.
Petite guest-house à deux pas des remparts, cachée dans une ruelle, le cadre est calme et reposant (Et surtout y’a la piscine!!!!!). Nous n’avons réservé qu’une nuit pour éviter les mauvaises surprises de réveil difficile, et de devoir être obligé de rester une nuit supplémentaire déjà payée. Selon le ressenti du lendemain, on négociera les autres, où auquel cas, on ira ailleurs.

En attendant, petit bain (après les 6h30 de bus, c’est vraiment pas du luxe…), et direction le « night bazar ». Immense marché de nuit installé dans un quartier de la ville. Ce sera l’occasion de flâner un peu. On trouvera bien quelque chose à manger sur place.
Le marché fourmille de monde et de vendeurs. Les vendeurs sont alignés le long de la rue. Tissus, vêtements, objets « artisanaux » (que l’on retrouve à l’identique plusieurs stands plus loin…). La partie nourriture est située dans une halle ouverte. Le principe : choisir le vendeur qui nous plait (ou du moins le plat), et partir s’installer sur une table libre, posée au milieu de l’endroit. Pad Thaï, riz au curry et mangue riz coco au menu.
Le « night bazar », l’occasion de recroiser par hasard les 2 français que nous avions rencontrés dans le bus de Kanchanaburi (très sympa! Et nous le disons pas uniquement parce qu’ils nous ont demander de le préciser!) C’est parti pour passer la soirée en leur compagnie, et direction le « Chiang Mai Cabaret Show »! Endroit insolite en plein cœur du quartier du « night bazar », animé par un ensemble de Lady Boy qui enchaîne le spectacle façon « Chez Michou thaïlandais low-cost ». L’ambiance y est! L’occasion de passer une première soirée animée !